vendredi 3 janvier 2014

Nouveaux indices sur la version longue de "La Désolation de Smaug"

Le 13 décembre, le jour de la sortie de "La Désolation de Smaug" sur le territoire américain, une partie du casting (Luke Evans, Evangeline Lilly, Richard Armitage, Orlando Bloom, Benedict Cumberbatch et Martin Freeman) se sont confiés aux caméras de  Totalfilm. Certains d'entre eux ont même dévoilé des indices sur les scènes susceptibles de figurer dans la version longue du 2ème volet du "Hobbit".



L'occasion pour nous de faire le point sur ce que l'on sait jusqu'à présent de cette dernière, et pour ce faire je vais procéder dans l'ordre chronologique, je marquerais d'un astérisque les passages cités dans l'interview ci-dessus.



ATTENTION SPOILERS !!!



* Azanulbizar


Beaucoup de monde s'était interrogé sur la raison de la présence de plans de la Bataille d'Azanulbizar dans le neuvième spot TV de "La Désolation de Smaug" (à partir de 18 secondes dans la vidéo ci-dessous).



La raison en est simple : l'arc de Thrain débutera au moment de sa disparition, c'est-à-dire durant la Bataille d'Azanulbizar. Richard Armitage semble d'ailleurs confirmer cette hypothèse lors de son interview. On avait d'ailleurs pu apercevoir des images du Nain, complètement effondré, durant cette même bataille (certainement lorsqu'il voit Azog brandir la tête de son père) dans les bonus de la version longue de "Un Voyage inattendu".



* Dol Guldur
Toujours dans cette même interview, l'acteur qui campe Thorin, nous en dévoile un peu plus sur la rencontre entre Gandalf et son père à Dol Guldur.



Après leur combat Thrain dit au magicien "Vous ne devez pas laisser mon fils entrer dans la montagne". Le Nain sent-il qu'à l'instar de son père et de lui-même son fils peut être sujet au mal du dragon, perdre la raison et risquer sa vie inutilement ?

Chez Beorn 


Gandalf présente les membres de la Compagnie à Beorn :

Le 16 décembre2013, Martin Freeman et James Nesbitt échangeaient, au cours d'un podcast avec Empire, expériences et anecdotes de tournage sur "La Désolation de Smaug".




L'acteur incarnant Bilbo en profitait pour dévoiler une possible scène de la version longue (à partir de 36'50").

Chronologiquement le passage se situe entre le moment où la Compagnie passe une première nuit chez le changeur de peau et celui où ce dernier entame le dialogue avec ses hôtes.

Alors que Beorn est en train de débiter du bois devant chez lui, Gandalf, accompagné de Bilbo, décide de remercier leur hôte pour son "hospitalité" et pour ce faire lui présente les Nains deux par deux.





Cela ne vous rappelle rien ? Effectivement il s'agit d'une scène ô combien emblématique, et plutôt comique, du roman qui aura simplement été "déplacée" dans le film.



La scène de l'interrogatoire :

Lors d'une interview, Mikael Persbrandt évoquait une scène de torture, or nous savons que dans le roman le métamorphe capture un Orc et un Warg pour les interroger et vérifier les dires de Gandalf. Les deux créatures finissent d'ailleurs, tel des trophées, par orner les abords de la maison de Beorn.



Mirkwood



Bombur et la rivière enchantée :

On a pu voir à de nombreuses reprises dans des journaux de productions et sur certaines photos officielles, Bombur transporté sur une civière de fortune par ses compagnons.


Cette image correspond à un passage du livre où la Compagnie tente de franchir une rivière soumise à un enchantement et contre laquelle Beorn les a mis en garde. Quiconque ne serait-ce qu'effleure sa surface se voit plongé dans un profond sommeil. Malheureusement lors de la traversée, Bombur, surpris par un cerf en pleine course, tombe à l'eau. Nous avions d'ailleurs aperçu des plans montrant Thorin bander son arc en direction dudit cerf.



* Un premier échange tendu entre Tauriel et KiliDans le film les deux personnages sympathisent plutôt rapidement, cependant Evangeline Lilly nous informe qu'une scène, dont elle n'était pas satisfaite, montrant une rencontre plutôt tendue entre son personnage et le neveu de Thorin a été tournée. Dans ce passage, Tauriel fait étalage de l'aversion et du mépris q'ont les Elfes envers les Nains.


Cette séquence est intéressante dans le sens où elle marque un contraste avec ce que l'on a pu voir dans le film et permet de mettre en avant l'évolution de la mentalité de l'Elfe à mesure qu'elle côtoie et apprend à connaître Kili.

Mereth-en-Gilith :

A défaut d'assister au banquet des Elfes dans la forêt, il y a de fortes chances qu'on puisse apercevoir Mereth-en-Gilith, le festin donné dans la forteresse de Thranduil en l'honneur de Varda, festin mis à profit par Bilbo pour faire échapper ses compagnons.



Je ne pense pas qu'Howard Shore se soit donné la peine de composer un thème spécialement pour l'occasion pour que ce passage soit aussi vite expédié, d'ailleurs ont sent, à l'instar des scènes se déroulant chez Beorn, que les coupes sont un peu abruptes.

Esgaroth 


La scène du banquet :

Souvenez-vous, lorsque la Compagnie quitte Lacville pour Erebor, les Nains s'inquiètent de ne pas voir Bofur. Ce dernier se réveille, avec une méchante gueule de bois, sous une grande table pleine de restes de victuailles. Cela n'évoque-t-il rien pour vous ?
Effectivement, dans le roman, lorsque les compagnons débarquent à Esgaroth, les habitants sont en train de festoyer et lorsque Thorin annonce être le Roi sous la Montagne, la nouvelle se répand comme une traînée de poudre à travers la ville, des personnes affluent de toute part pour célébrer l'événement. A l'instar de la scène de présentation des Nains à Beorn, ce passage pourrait avoir été déplacé et utilisé pour fêter le départ de la Compagnie pour Erebor.




Dale


Visite de la cité en ruine :

Dans de nombreux journaux de production et sur l'image officielle ci-dessous, on avait pu voir Thorin et ses compagnons dans les ruines incendiées de Dale. Effectivement, le chemin le plus court pour accéder à Erebor est de couper à travers la cité de Girion, à partir de là on peut imaginer que la Compagnie y fasse une brève halte. Ce passage sera peut-être l'occasion pour Peter Jackson de glisser quelques flashbacks. 





Une scène quelque peu insolite 


Lors d'un pannel Graham McTavish qui joue Dwalin aurait confié q'une scène un peu particulière, où Gandalf explique aux Nains que les Aigles ne sont pas des taxis, avait été filmée. Scène plutôt cocasse avouons-le mais qui a le mérite de répondre à une question que tout passionné de l'univers de Tolkien s'est un jour posé. Si elle devait figurer dans la version longue, je pense qu'elle prendrait place peu de temps après que la Compagnie soit déposée au Carrock.




Version longue de "La Désolation de Smaug" ou "Histoire d'un Aller et Retour" ?


Dans mon dossier sur les événements se déroulant à Dol Guldur, j'avais mentionné un set Lego intitulé "Dol Guldur Ambush", "Embuscade à Dol Guldur" en français, où l'on voyait Beorn, dans la forteresse du Nécromancien, aux prises avec des Orcs d'Azog.


J'avais alors suggéré que le changeur de peau aurait pu "escorter" Gandalf jusqu'à Dol Guldur. On sait que dans le roman, Gandalf se sépare de la Compagnie, pour mener ses investigations, à l'orée de la forêt de Mirkwood. Sur le chemin qui les mène de la demeure du métamorphe à l'entrée de la forêt, Bilbo aperçoit de façon furtive la créature, sous sa forme d'ours, les escorter. En fait Beorn veille sur les poneys qu'il a confié au Hobbit et à ses compagnons. On peut envisager qu'une fois rassuré, il décide d'accompagner le magicien, peut-être à son insu, jusqu'à Dol Guldur.
On peut aussi imaginer que Beorn participe à l'assaut de Dol Guldur avec le Conseil Blanc. Radagast aurait pu appeler le métamorphe en renfort.

La question est maintenant de savoir si cette scène va figurer dans la version longue de "La Désolation de Smaug" ou dans le dernier film de la saga.



Voilà je pense avoir fait le tour ! N'hésitez pas à nous faire part d'informations qui nous auraient échappé.



David